Coronavirus / Covid-19 : Les droits de l’enfant pendant la période de confinement

La défense des droits de l’enfant une priorité pendant le confinement

Le confinement est une période difficile pour les populations, particulièrement pour les plus fragiles comme les enfants. Les professionnels de santé et du secteur médico-social sont mobilisés afin que cette période soit la plus facile possible pour les familles. Outre les conseils et initiatives mis en place pour aider les parents et familles actuellement, il est utile de rappeler l’importance de la défense des droits de l’enfant pendant cette période du confinement.

Le Défenseur des droits a ainsi rappelé que les conséquences du confinement sont préoccupantes pour les enfants « qui sont rendus invisibles par l’absence de vie sociale ». Pour l’institution qui veille à l’intérêt supérieur et aux droits de l’enfant : « Les enfants qui pourraient être victimes ou confrontés à des situations de violence au domicile familial doivent, dans la période actuelle, encore plus que d’habitude, bénéficier de la vigilance de chacune et de chacun d’entre nous. »

Je suis témoin d’une situation d’enfant en danger : qui appeler pour prévenir ?

Le Défenseur des droits et la Défenseure des enfants indiquent l’importance de l’action face à l’enfance en danger : ils « en appellent à la responsabilité de chacune et de chacun et incitent à signaler aux numéros d’urgence toute situation préoccupante concernant un enfant. »

Si une situation d’enfant en danger ou en risque de l’être vient à votre connaissance, il existe un numéro d’appel totalement gratuit : le 119.

Le Défenseur des droits précise qui peut appeler le 119 : « Il peut être utilisé par les enfants, les adolescents confrontés à une situation de risque et de danger, pour eux-mêmes ou pour un autre enfant qu’ils connaissent. Mais également les adultes confrontés ou préoccupés par une situation d’enfant en danger ou en risque de l’être : famille proche, famille élargie, voisins, communauté éducative… »

En cas d’urgence, le 17 reste le numéro à composer pour contacter les services de police ou de gendarmerie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.