À 18 mois, mon enfant ne dit pas “papa” “maman”

Votre enfant est âgé de 18 mois. À cet âge-là, le niveau de langage est très différent selon les enfants. À 1 an et demi, la plupart des enfants disent spontanément plus de 5 mots comme « maman », « papa », « dodo », « tiens », « encore ». À 2 ans, 9 enfants sur 10 font des phrases de 2 mots.

Dois-je m’inquiéter ?

Il est possible que votre enfant de 18 mois ne parle pas encore. Cela n’est pas forcément grave, cela peut juste témoigner d’un décalage dans son évolution. Mais attention, un retard de langage peut aussi être l’un des signes d’un retard de développement ou d’un problème d’audition. L’observation de votre enfant est importante, ainsi que la prise en compte d’autres facteurs comme un frère ou une sœur déjà atteint par un trouble du développement, ou le fait qu’il pleure beaucoup, ou qu’il a du mal à s’alimenter doivent vous alerter. Il est également très important d’être attentif à un retour en arrière dans le développement du langage chez votre enfant : si votre enfant avait commencé à dire des mots et qu’il ne dit plus rien, et surtout donne le sentiment qu’il ne comprend plus ce que vous lui dites, il faut en parler à votre médecin.

Que dois-je faire ?

Le carnet de santé de votre enfant vous indique plusieurs choses à observer lorsque votre enfant a entre 17 et 24 mois : l’âge de 24 mois est un âge clé du développement de votre enfant. Le carnet de santé vous invite à regarder chez votre enfant plusieurs signes du quotidien avant l’examen des 24 mois : le fait qu’il ne dit pas « papa » « maman », ou qu’il ne montre pas du doigt ce qu’il veut, ou qu’il ne marche pas, font partie des signes à observer. Il faut également être attentif à la maison à de petits signes du quotidien : comment bébé tient-il sa cuillère ? Est-ce qu’il marche seul ? Comment joue-t-il avec ses cubes, est-ce qu’il les empile facilement ? Observez ces signes, parlez-en avec votre entourage : ont-ils vu les mêmes choses que vous ? Et en cas de doute ou d’interrogation, n’hésitez pas à en parler à votre médecin traitant qui examinera votre enfant et saura répondre à vos questions. Il n’est jamais trop tôt pour agir, n’ayez pas peur de poser des questions et de faire part de vos doutes à votre médecin traitant. Vous pouvez également vous adresser à votre pédiatre ou à un médecin de la PMI qui sont formés au développement de l’enfant. Le CAMSP le plus proche de chez vous peut aussi répondre à vos questions. Les consultations en CAMSP et PMI sont prises en charge, vous n’aurez rien à payer.

À retenir :

  • Le carnet de santé de votre enfant présente les âges clés du développement de votre enfant. C’est une aide précieuse pour vous informer, répondre à certaines de vos questions. N’hésitez pas à le consulter.
  • En cas de doute, d’interrogations, l’action précoce est primordiale : il n’est jamais trop tôt pour agir et aller consulter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.