À 12 mois, mon enfant ne tient pas assis seul

Bébé se tenant assis tout seul

Aux alentours de 12 mois votre enfant est capable de tenir assis seul sans appui et sans aide, avec le dos bien droit. C’est en tout cas un signe à repérer pour s’assurer de son bon développement.

À cet âge-là il passe tout seul de la position allongée à la position assise, il réussit à être stable en position assise et peut même se déplacer seul au sol. Il est également capable d’aller chercher un objet que l’on a caché, ou de prendre des petits objets avec son pouce et son index.

12 mois c’est aussi l’âge où votre enfant réagit lorsqu’il entend son prénom, mais comprend aussi quand on lui dit « non », et prononce enfin des syllabes redoublées comme « ba ba » «  ta ta » ou encore « pa pa ».

À l’âge où on célèbre son premier anniversaire, votre enfant socialise et interagit avec l’autre : il regarde ce qu’on lui montre avec le doigt et il est capable de produire des gestes sociaux comme « au revoir » ou « bravo ».

Des signes d’alerte pour agir

Il arrive que cela ne soit pas le cas et que bébé ne tienne pas assis sans l’aide de coussins autour de lui ou de soutien d’une façon ou d’une autre. Cette difficulté à ne pas tenir assis tout seul à un an mérite votre attention. Elle peut devenir un véritable signe d’alerte si le bébé présente aussi une autre difficulté dans les déplacements et les gestes de votre enfant, ou si le développement de son langage, ou de sa socialisation ne se font pas comme nous l’avons décrit ici. Dans ce cas, Il ne faut pas tarder à agir et à aller consulter.

Votre médecin traitant, votre pédiatre, ou un médecin de la PMI spécialisé dans le développement de l’enfant sera capable de répondre à vos questions et de vous guider. Si vos doutes persistent alors que votre médecin pense qu’il n’y pas de quoi s’alarmer, vous pouvez lui demander de vous diriger vers un kinésithérapeute ou un psychomotricien.

Des facteurs et comportements à prendre en compte et à observer

Ces signes d’alerte sont des repères du développement de votre enfant destinés à vous aider. Ils font partie d’une observation plus générale du comportement de votre enfant et de certaines choses à prendre en compte également, et qui vous paraissent bizarres : si vous remarquez qu’il est très souvent en colère, qu’il pleure, qu’il a de sérieux troubles du sommeil, ou encore que son alimentation est difficile, ou enfin qu’il montre un fort rejet par rapport à un changement d’environnement ou par rapport à une matière ou un tissu, etc. Ces comportements inhabituels sont aussi un marqueur important pour passer à l’action.

Beaucoup d’autres éléments peuvent être pris en considération pour évaluer si le signe qui vous inquiète mérite d’en savoir davantage.

Enfin, il est utile de rappeler que le carnet de santé identifie les âges clés du développement de l’enfant. Vous pouvez lire également notre article sur la période comprise entre 9 et 16 mois, moment du développement de l’enfant qui est un âge clé.

Le Secrétariat d’État auprès du Premier ministre chargé des personnes handicapées a mis en ligne un nouveau livret destiné à mieux repérer les troubles du neuro-développement (TND) chez les enfants de moins de 7 ans, afin d’aider les familles et les professionnels de santé. Plus de détails sont à retrouver dans notre article consacré à ce sujet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.