Plus on agit tôt, plus on peut stimuler la plasticité cérébrale et le sens relationnel de l’enfant. Chez l’enfant déficient visuel, une prise en charge précoce facilite l’adaptation à ce manque de vision car elle entraîne la création de nouveaux réseaux neuronaux.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.