Ma petite fille est en retard pour le langage, mais ses parents n’ont pas l’air de s’en rendre compte.

Photo Tookapic

Question d’une grand-mère :

« Ma petite fille est en retard pour le langage, mais ses parents n’ont pas l’air de s’en rendre compte, comment leur parler ? »

La réponse de Michèle Guimelchain Bonnet, psychologue, spécialiste des aidants.

En principe, un enfant acquiert le langage entre 18 et 48 mois, c’est à dire 4 ans.

Et, on ne le rappelle jamais assez, les enfants sont tous différents les uns des autres. Chacun va à son rythme. Par ailleurs, la bonne audition de l’enfant devra avoir été vérifiée. Avant cet âge de 4 ans, on ne parlera donc pas de retard.

Néanmoins, si vous vous sentez inquiète, parlez à votre propre enfant de son apprentissage à lui (ou à elle). Rappelez-lui ses « mots d’enfant », ses maladresses et aussi ses prouesses.

Une fois sur ce terrain-là, vous pourrez peut-être aborder la question du langage de votre petite-fille. Dites que parfois vous avez du mal à la comprendre, demandez à ses parents ce qu’ils en pensent, demandez-leur aussi ce que son médecin traitant en pense. Autrement dit, parlez du langage de votre petite-fille sans prononcer forcément le mot de retard. Cette idée de retard peut être effrayante pour les parents, voire les braquer. Et surtout ne les culpabilisez pas, assurez-les de votre soutien.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.