« Il faut favoriser le retour à l’école des enfants ayant une maladie chronique »

Les pédiatres demandent au gouvernement de faciliter le retour à l’école de tous les enfants même ceux qui ont des maladies chroniques ou des handicaps. Dans un avis rendu public le 26 avril, la Société française de pédiatrie (SFP) associée avec plus de 15 organisations demandent que les moyens de protection soient mis en place pour permettre le retour rapide des enfants et des adolescents à l’école.

5 propositions faites par la SFP

« Proposition 1. Il faut favoriser le retour dans leur établissement scolaire de tous les enfants ayant une pathologie chronique, car bénéfique pour leur santé, leur bien-être et leur avenir. Différer ce retour apparait sans avantage pour la prise en charge de leur maladie. La poursuite d’une scolarisation à domicile ne peut concerner que quelques cas particuliers, sur avis du médecin référent.

Proposition 2. Les mesures barrières et les mesures d’hygiène recommandées pour l’ensemble des enfants dans les établissements scolaires doivent être appliquées avec une vigilance particulière chez les enfants avec pathologie chronique.

Proposition 3. Pour certaines pathologies, connues pour être à risque de complications lors d’infections virales respiratoires, ou caractérisées par une dysfonction immunitaire importante, des mesures barrières renforcées sont proposées à tout âge (voir tableau et textes spécifiques des sociétés participantes).

Proposition 4. Une attention particulière doit être portée aux adolescents avec maladie chronique. Le retour en milieu scolaire est une opportunité pour améliorer le repérage et la prévention des risques physiques, sexuels, addictifs et psychiques liés au déconfinement chez les plus vulnérables.

Proposition 5. Une attention particulière doit être portée aux enfants avec troubles du neurodéveloppement ou maladie neurologique chronique. Il est nécessaire de promouvoir l’accompagnement de ces patients, en particulier le maintien des dispositifs et aides mis en place pour leur scolarisation. »

Dans leur communiqué, les pédiatres rappellent que « les données pédiatriques concernant l’infection à Covid-19 sont rassurantes. Les formes sévères sont restées très rares chez l’enfant. Ce caractère bénin de l’infection à Covid-19 chez l’enfant semble également vrai chez l’enfant atteint d’une pathologie chronique. » Ils insistent néanmoins sur la nécessité de prendre des précautions pathologie par pathologie pour permettre un retour rapide et sans risques à l’école.  

Vous pouvez lire le texte complet de la Société Française de Pédiatrie (SFP) en vous rendant à cette adresse.

Des sites à consulter pour plus d’informations

Pour les réponses plus spécifiques, pensez à visiter les sites web des sociétés savantes par spécialité :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.