Bébé ne réagit pas quand je l’appelle


Dès les premiers jours, le bébé cherche les visages du regard. Au bout de quelques semaines, il va suivre des yeux, et puis il va apprendre à reconnaître les sons autour de lui. Il va assez vite identifier les voix de son entourage. Après ses trois premiers mois, il réagit quand il entend des voix familières : celle de sa mère, de son père, mais aussi celle d’une grande sœur ou de la nounou,… Il tourne la tête ou les yeux s’il entend une voix. Si, passé ses trois premiers mois, il ne réagit pas quand vous l’appelez, il se peut que ce soit l’expression d’une difficulté particulière. Peut-être rien de grave, mais peut-être est-ce le signe d’un problème. Plusieurs causes sont alors à envisager.

Pourquoi bébé ne réagit pas quand je l’appelle ?

Plusieurs hypothèses sont possibles. Première cause possible : votre enfant entend mal. Il ne parvient pas à discerner une voix dans l’environnement : il est malentendant et les sons lui parviennent comme au travers d’un brouillard. Il n’arrive pas à faire la différence entre les voix et les bruits : c’est pour cela qu’il ne tourne pas la tête si vous l’appelez. Pour lever cette hypothèse, il faudra consulter un spécialiste qui fera les observations et les examens supplémentaires. Votre généraliste ou votre pédiatre pourra vous orienter vers un médecin ORL. Si le diagnostic se précise, une aide spécifique apportée à votre enfant par une structure spécialisée sur ce type de déficience sera alors très utile. Voyez sur notre site le film qui raconte l’histoire d’Emma, la petite fille qui a une déficience auditive importante et qui chante pourtant avec beaucoup de plaisir !

Deuxième cause possible : une difficulté du neurodéveloppement. Les troubles de la grande famille du spectre de l’autisme (qu’on classe dans la catégorie des troubles du neurodéveloppement) peuvent parfois se manifester de cette façon. L’enfant semble ne pas vouloir entrer en interaction avec son entourage. On a l’impression qu’il ne réagit pas, les parents disent parfois que l’enfant “reste dans son monde” ; il est dans sa bulle”. Établir un diagnostic de trouble du spectre autistique est complexe. Il se fait par des équipes qui réunissent plusieurs spécialistes. Tout ceci peut prendre du temps, mais des aides concrètes auprès de l’enfant peuvent être mises en place rapidement, sans même attendre les résultats de tous les examens approfondis. Ainsi, les Centres d’Action Médico-social Précoces disposent de professionnels qui ont des compétences différentes pour agir sur les différents aspects du développement de l’enfant. Les services de PMI peuvent aussi avoir des réponses. Mais avant d’aller les voir, parlez-en avec le médecin généraliste ou le pédiatre habituel.

Première étape donc: consulter le généraliste. Bien attirer son attention sur tout ce que les parents ont observé au quotidien. Puis faire si besoin un bilan avec un ORL, puis consulter des spécialistes du troubles de l’autisme. Pour tout cela, le médecin peut vous aider à vous orienter. N’hésitez pas à le solliciter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.