Mon enfant parle très fort

Très tôt, l’enfant comprend la symbolique des sons qu’il produit. Très vite, il comprend l’impact des bruits qu’il fait. Puis il apprend à positionner sa voix afin de parler. Il rejoint ainsi la communication sociale. Mais il arrive que dès le plus jeune âge et ses premiers mots, l’enfant parle avec un fort niveau sonore même dans une ambiance sonore calme.

Certains enfants crient pour attirer l’attention. Il veut à tout prix se faire remarquer et les parents ont l’impression qu’il “hurle pour un oui ou pour un non”.
Au-delà  de ces impressions, il faut se poser quelques questions ?  Parle-t-il fort en toute circonstance ? Sait-il parfois utiliser un niveau sonore adapté ?  Fait-il du bruit avec les objets qu’il manipule ? Voici autant d’observations qui permettront d’orienter le médecin vers les examens utiles.

Les raisons de ce tapage peuvent être diverses et on peut le plus souvent trouver des solutions simples.

Difficulté d’audition? Déficience intellectuelle ? Autisme ou simple besoin de calme ?

La première des questions à se poser, c’est de savoir si votre enfant entend correctement. Une perte d’audition, même faible peut avoir une répercussion sur la production du langage. Le médecin de famille pourra vous aider à envisager une consultation d’un spécialiste pour lever ce doute.

Deuxième hypothèse : cette attitude est un des signes d’un trouble du neurodéveloppement. Il faut alors regarder d’autres signes qui viendraient appuyer cette hypothèse. “Mon enfant se repli parfois sur lui-même, il alterne des phases très bruyantes et des phases très en retrait”. Ses parents trouvent qu’il ne les regardent pas beaucoup, … Une foule de petits détails qui les ont alertés peuvent venir s’ajouter au signal principal du niveau sonore de sa voix. Il est important d’accorder de l’importance à tous les petits signes que les parents peuvent avoir perçus. Les expliquer à son médecin peut constituer le début d’une solution. Celui-ci pourra alors orienter vers un neuropédiatre, ou un pédopsychiatre qui pourra faire des examens plus approfondis si nécessaire.

Et même si le trouble est sévère, une prise en charge précoce sera toujours bénéfique. Voyez sur notre site le film qui raconte l’histoire de Ayyoub qui avait de grosses difficultés de communication et qui prépare maintenant son entrée à l’école.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.