Retour des enfants handicapés en crèches : 18 associations écrivent au gouvernement.

“Il faut faciliter le retour des enfants handicapés dans les crèches et haltes-garderies”. C’est en substance ce que disent 18 associations signataires d’un courrier au gouvernement. Les associations demandent à Sophie Cluzel (Secrétaire d’État en charge des Personnes handicapées) et Christelle Dubos (Secrétaire d’État auprès du ministre des solidarités et de la santé) de favoriser le retour des enfants en situation de handicap dans les établissements d’accueil du jeune enfant (EAJA). À l’origine de ce courrier, un guide de la Direction Générale de la Cohésion Sociale (DGCS) qui a suscité des inquiétudes dans les associations ; il y est question de demander un certificat médical à tous les enfants en situation de handicap avant le retour dans les lieux de garde.

Voici le courrier envoyé aux deux ministres :

Objet : Lettre ouverte : accueil des enfants handicapés dans les EAJE et autres dispositifs de la petite enfance.

Madame la Secrétaire d’État, 

Le guide de la DGCS concernant la reprise des accueils en crèche publié le 7 mai dernier prévoit la liste des priorités d’accueil. Toutefois, la question du handicap n’est pas du tout mentionnée comme étant une possibilité de priorité pour les familles concernées, contrairement à ce qui a été annoncé par exemple pour l’école. 

De plus sur la base de ce guide, des interprétations restrictives sont parfois diffusées associant tous les enfants en situation de handicap aux enfants avec pathologies chroniques ou ayant des facteurs de risque, et de ce fait nécessitant un avis d’un médecin. 

Nos organisations associatives et mutualistes regrettent, malgré le principe légal de non-discrimination, cette manière d’aborder une situation de handicap sous le prisme du soin et non des droits de la personne. 

En conséquence, nous souhaitons que l’inutilité de principe du certificat médical pour l’accueil en crèche pour les enfants en situation de handicap qui n’ont pas de problématique médicale spécifique à risque, sur la base de l’égalité avec les autres enfants soit affirmée. 

Nous souhaitons également que la priorité d’accueil des enfants en situation de handicap si les parents en font la demande soit prévu dans les EAJE et autres dispositifs de la petite enfance. 

Liste des associations signataires :

Association Accent Petite enfance, Acepp, Adédom, ADMR, Anecamsp, APF France handicap, Collectif handicaps, Croix rouge française, Fédération générale des Pep, Fnaseph, Fnepe, Hypersuper tdah, Le moulin vert, Mutualité française, Sais 92, Trisomie 21 France, Unapei, Unions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.