Mon enfant ne parle pas à deux ans, dois-je m’inquiéter ?

L’absence de langage d’un enfant à 24 mois est un signe de quelque chose qui mérite d’être élucidé. Plusieurs raisons peuvent motiver ce retard de langage.

Trois pistes doivent être étudiées en priorité : il peut s’agir d’un problème d’audition, d’un trouble spécifique du langage oral, ou d’un trouble autistique.

Problème d’audition ?

A deux ans, en principe la surdité d’un enfant a été repérée : on a vu qu’il sursautait pour les bruits, qu’il tournait sa tête vers une source sonore. Néanmoins, il est possible qu’une perte d’audition même partielle induise un défaut de langage. C’est la première chose à vérifier.

Trouble spécifique du langage ?

Le trouble spécifique du langage oral s’appelle une dysphasie. L’enfant ne parvient pas à coder et à décoder le langage : sa langue maternelle est pour lui comme une langue étrangère. La Haute Autorité de Santé a publié en 2017 un document de référence sur les troubles spécifiques des apprentissages qui précise pour le langage que les signes d’alerte doivent être un langage incompréhensible ou l’absence de babillage à 18 mois. A deux ans les signes à surveiller sont un langage très pauvre avec des phrases mal construites, des mots manquants, des mots mal associés. L’enfant peut aussi donner le sentiment de ne pas comprendre ce qu’on lui dit. On vérifiera s’il entre bien en communication avec les personnes autour de lui et en particulier si son regard, ses gestes démontre qu’il cherche à échanger avec les autres. Dans le cas contraire on penchera plutôt vers un trouble autistique.

Autisme ?

Le retard de langage est un des signes importants de l’autisme. Mais pour qu’on puisse parler d’autisme, il faut que le trouble du langage soit associé avec d’autres difficultés. Avec ce trouble du langage on doit observer des attitudes répétitives ou des manières de regarder ou d’interagir avec les autres. Il faut alors observer les attitudes de l’enfant et en particulier sa façon d’interagir avec les autres, ses gestes, son comportement devant la nouveauté … et aussi son langage. Voir notre article sur les signes de l’autisme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.