Une solution numérique pour accompagner les familles durant les 1000 premiers jours du nouveau-né

Dans cet article de La fabrique numérique des ministères sociaux, nous découvrons les démarches numériques mises en place pour permettre d’accompagner des parents autour des 1 000 premiers jours de l’enfant.

La dépression post partum – Les faits

10 à 15% des femmes en France sont touchées par une dépression à la suite d’un accouchement. Elle apparaît généralement à deux moments clés de la vie de la jeune maman : une semaine après la naissance de leur enfant et 6 semaines après.

Pour le père, dans les 3 mois qui suivent l’arrivée de l’enfant, des symptômes d’une dépression peuvent aussi se développer (pour 7% d’entre eux) jusqu’à 6 mois après (pour 25% des pères).

Pouvant toucher tout un chacun, la prévention autour de ce sujet est encore trop peu présente dans le parcours de grossesse. Considéré comme tabou, peu de moyens ont été mis en place pour aider les parents à y faire face.

Contexte de l’étude : faire émerger les problématiques

Pour accompagner le rapport des 1000 jours, un volet numérique va être mis en place pour poursuivre l’accompagnement des familles qui viennent d’accueillir un nouveau-né. Ainsi, l’application mobile devra répondre aux besoins qu’ont exprimé les parents.

Pour connaître leurs besoins, une phase d’enquête a été lancée. Elle se compose de questionnaire, d’interviews et de consultations partenariales. Des mesures liées au rapport des 1 000 jours sont en train d’être étudiées (visites à domicile, en crèche, groupe de parents, formation de professionnels, etc.).

Une solution numérique pour tendre la main aux familles

La solution à ce phénomène repose en partie sur l’accompagnement des familles par des professionnels.

Les professionnels et les parents auront à disposition le test EPDS (l’échelle de dépression post-partum d’Édimbourg), un test de dépistage qui quantifie les symptômes de la dépression et détecte la potentialité de la maladie.

Ce test permettra aux professionnels d’être alertés sur les parents qui auront besoin de traitement adapté.

Au début, l’outil se présentera sous forme de test de dépistage en ligne. Puis, l’application mobile 1 000 jours sera considérée comme canal d’acquisition pour ce module.

Dans un second temps, l’application mobile permettra de centraliser les informations pour que les parents soient au courant des dates des rendez-vous à ne pas manquer.

Entre autres, elle servira à donner de la visibilité et à centraliser l’accès aux mesures et aux sites des professionnels qui sont là pour les accompagner.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Défilement vers le haut